Moi, libraire ?

Vous n’avez pas eu de fin, je le sais mais voici disons la conclusion !

Cependant, si vous ne les avez pas lu, je vous invite à les lire ici :

First weekSecond weekThird weekForth week – Fifth week

Je ne vais pas vous refaire un bilan semaine par semaine ici mais plutôt mon ressenti final et mon expérience en tant que libraire, tout simplement ce que j’ai à vous dire sur mon job d’été que je ne vous ai pas encore raconté 😉

Vous avez certainement pu le constater mais toutes les semaines, les mêmes tâches se répétaient dans mes articles mais au fond, elles n’étaient jamais exactement pareil, elles étaient plutôt similaires. Je ne vais pas vous cacher qu’au début, un rien « m’émerveillait » car j’avais l’impression de découvrir quelque chose de différent, de nouveau.

J’avais déjà fait, en troisième, un stage avec les mêmes patrons dans la Maison de Presse/Librairie alors j’avais pu observer certaines choses mais pendant une semaine sans vraiment être « active » disons. Je me rappelle avoir rangé le rayon lecture jeunesse à mon goût. Tous les matins, je mettais en rayon les nouveaux magazines et empaquetait les renvois. Je passais aussi le balai, et j’ai pu faire de la caisse une ou deux fois.

Je leur avais déjà demandé l’année dernière pour un job d’été aussi mais ils m’avaient dit que j’étais encore un peu trop jeune malgré mes 16 ans et qu’ils avaient déjà leurs saisonniers aussi.

Mais sachez, que quand je veux quelque chose, je fais au mieux pour l’avoir, alors cette année, je m’y suis prise très tôt et à plusieurs reprises pour décrocher cet emploi. Pendant un temps, je pensais que c’était mort alors j’ai postulé à Tribord Hendaye qui m’a répondu négativement … Mais finalement, en allant acheter un magazine, un jour, à la caisse, ils me disent : « Au fait, pour cet été, c’est bon ! On te prends ! ». Je vous assure que je ne m’étais pas encore rendu compte sur le moment mais j’ai dis OUI bien sûr 🙌🎉 En plus, il ne s’agissait pas d’un job à la Maison de La Presse mais à leur toute nouvelle librairie, le rêve quoi 😍

Vous savez donc maintenant comment c’est concrétisé mon emploi à La Lib’.

Contrairement, à ce que je pensais, le métier de libraire n’est pas si simple que ça car il demande certaines compétences et connaissances à avoir.

Liste non exhaustive des compétences d’un libraire :
  • aimer lire bien sûr
  • savoir conseiller et être à l’écoute
  • avoir une certaine curiosité et culture littéraire
  • trouver un livre/roman dont parle le client (oui, parfois, c’est une enquête de trouver le titre à partir d’un mot, d’un résumé, d’une disposition dans la boutique, d’un reportage radio de la veille, etc …)
  • être accueillant et souriant donc pas trop timide (croyez-moi, je suis timide en général mais je ne l’étais pas du tout pendant mon travail !)
  • ne pas être trop maniaque mais assez organisé (ne pas s’énerver lorsque les livres ne sont pas rangés dans le bon rayon après avoir passé des heures à réorganiser le tout)
  • parler plusieurs langues (personnellement, je parle le français, l’espagnol, le basque et l’anglais : toutes les langues m’ont bien servi)
  • savoir compter pour rendre la monnaie correctement (mais heureusement que certains logiciels indiquent le montant à rendre …)
  • ne pas avoir peur de faire plusieurs choses en même temps (caisse, surveillance, réceptions, paquets cadeaux,…)
  • savoir faire des paquets cadeaux simples mais rapides peut être un plus !

Ça peut paraître étrange mais j’ai l’impression d’avoir « grandi » en travaillant là. Je n’étais pas du tout timide avec les clients, je n’hésitais pas à aller vers eux pour leur demander s’ils avaient besoin d’aide. Si c’était le cas, j’essayais de leur trouver un livre qui pourrait leur plaire en fonction d’un auteur, d’une précédente lecture ou simplement selon le genre recherché. Je n’ai bien sûr pas lu le 3/4 des livres que j’ai vendus mais à partir de la quatrième de couverture, des avis des clients et ceux de mes collègues, j’ai pu m’en faire une idée pour ainsi les proposer aux clients. Je me suis découvert un vrai talent pour convaincre car je pense avoir été très sincère quand je conseillais mes lectures et même pour les autres livres. À la fin, pour mon dernier jour, j’étais vraiment triste car j’appréciais vraiment de venir travailler presque tous les jours et avoir ce rythme.


Je garderais un très bon souvenir de mon premier emploi d’été. J’ai d’ailleurs un certificat de travail qui dit que je suis « vendeuse en magasin, niveau II ». Je ne sais pas ce que signifie le niveau mais je sais que j’ai appris certaines choses qui pourront me servir dans ma vie future. Et, j’ai aussi acquis une culture littéraire plus vaste qu’avant.

Mes patrons ont été très surpris par mon travail et moi, du haut de mes 17 ans, car malgré mon manque de confiance, ils trouvent que je me suis parfaitement débrouillée et ils apprécient mon blog aussi. Je pense retravailler pour eux l’été prochain…

Si vous avez des questions à propos de quelque chose que je n’aurais pas ou bien sur les jobs d’étés en général ou autres, n’hésitez pas à me les poser en commentaires ou sur mes réseaux sociaux !

Je vous dis vraiment à la semaine prochaine pour un nouvel article 😋

Flora 🌺

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.