Biarritz en été, le nouveau festival pop sur la Côte Basque

Je sens la chaleur de l’été.

Je rêve de Biarritz en été.

Sous la pluie ou sous le soleil, rien n’arrête un festivalier et encore moins les locaux.

IMG_6284

Biarritz en été, c’est le nouveau festival pop music et éco-responsable sur la Côte Basque, entre l’esplanade de la Cité de l’Océan et la plage de la Milady. La programmation de cette première édition est assez « ouverte et exigeante » en partageant des artistes confirmés comme Etienne Daho ou Phoenix mais aussi des « improgrammés » tel que Angèle, Eddy de Pretto et Juliette Armanet, ou encore des artistes inclassables connus pour leur particularité, Agar Agar ou Petit Fantôme. De renommés françaises ou internationales mais également locales, le but est de partager et découvrir des talents.

Certains, on dit que la programmation était incohérente

JD Beauvallet, le rédacteur en chef des Inrocks, répondait, à la conférence, que c’est justement cette incohérence qui faisait la richesse du festival car aujourd’hui, les habitudes d’écoutes ne sont plus les mêmes. En effet, on peut aussi bien écouter du rap français puis du RnB américain en passant par du latino ou de la musique acoustique sur une même station de radio ou même playlist. C’est justement une des raisons pour laquelle les 2 scènes accueillent en alternance la trentaine d’artistes les un après les autres, style aprés style.

37290307_2456384767708861_3304047083010392064_n

La culture locale a vraiment été mise à l’honneur durant les 3 jours. Dans les partenaires choisis, on retrouve notamment les associations Surfrider et Du Flocon à la Vague pour sensibiliser petits et grands à respecter notre environnement, la marque Roxy présente pour leur tournée Make Waves Move Mountains ou encore l’école de surf de la plage de la Milady : l’école BASCS. Parce que l’identité de Biarritz, c’est bien sur le surf. On pouvait aller voir au Cinémal Le Royal de Biarritz des films de la surf culture et voir ou revoir Biarritz Surf Gang. Du côté fooding, il y avait du choix entre les tacos (Taco Queen), des fish&chips et poke bowls (The Naked Fish), les basiques burgers frites, taloas (Jean Marc Salva) ou encore hotdogs (Bretzel Story) mais aussi des magrets de canard ou salades César (Les Perles de Chalosses). Du côté drink, on a pu siroter les thé glacés Bos, les bières califoniennes Lagunitas ou les vins de chez Artnoa.

IMG_6283IMG_6291IMG_6286IMG_6293IMG_6298

Points positifs et négatifs

+ La propreté des lieux malgré la gadoue de la pluie du vendredi soir.

+ L’espace ! Pour un festival, nous n’étions pas du tout les uns sur les autres.

+ Diversité. Il y avait de toutes les générations : des familles, des amis, des collègues, mais aussi de tous les styles (musicaux).

+ Les navettes gratuites mises en place depuis les parkings relais à Aguilera et Iraty, et le renfort des lignes régulières.2018-07-21 20:27:44.824

Le(s) prix… Les pass sont un peu chers pour une première édition et en comparaison à d’autres festivals comme Bilbao BBK Live ou Garorock, mais on peut dire que cela a été « corrigé » avec l’arrivée des pass à 39€/la journée dans les commerçants locaux partenaires. Pareil pour les consommations food & drink, les prix sont assez élévés mais la qualité des produits est là.

Sur scène, j'ai...

DSC08262

découvert : Rejjie Snow et Pendentif

été un peu déçue : Angèle car j’ai trouvé que son passage sur scène était vraiment très bref mais j’ai aimé le fait d’avoir pu avoir un « concert inédit »

aimé : Eddy de Pretto, Petit Fantôme et Angèle aussi !


Merci pour ce super festival, hâte de retrouver Biarritz en été peut-être l’année prochaine ! Je vous laisse avec encore quelques images de cette belle première édition. On se retrouve vite sur le blog pour un prochain article et sur mes réseaux pour me suivvre au quotidien : @claraspeaks

Muxus,

Clara Speaks

IMG_6296IMG_6307IMG_6318IMG_6319IMG_6330

 

Publicités

2 commentaires

  1. Klara

    Coucou Clara, j’avais hâte de lire cet article et voir ce que BEE pouvait donner, peut être que l’année prochaine j’irai, en attendant, quand je redescendrai dans ton beau pays, emmène moi manger les poke bowls du Naked Fish !! ❤

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.