Exchange student en 2020

Hello la compagnie, 

Ces dernières semaines, je vous ai partagé mes aventures aux States. 🇺🇸Aujourd’hui, je viens conclure cette « saga » en vous racontant : mon expérience (très particulière) en tant qu’exchange student à New-York !

NEW YORK // FIRST LECTURES

C’est à St. John’s University – Manhattan Campus que nous avons étudié durant ce semestre d’échange !

En tant qu’étudiants de l’ISEG, nous étions mélangés avec les autres élèves des campus de Paris, Nantes et Lyon, ainsi que d’autres étudiants français de l’école Moda Domani à Paris. La composition de cette nouvelle classe « mixte » justifiait aussi notre schedule ⤵️.

Notre semestre était coupé en deux par les vacances :

  • ce qui veut dire que pendant les 2 premiers mois, nous étions en classe entière pour étudier le marketing de luxe aux États-Unis et le Design Thinking. >> C’était l’occasion pour nous de découvrir deux matières complétement inédites.
  • puis après les vacances, nous avons été séparés en fonction de notre spécialité (marketing et communication pour l’ISEG & mode et luxe pour Moda Domani.) >> Nous avons donc pu (re)découvrir et approfondir nos connaissances avec une nouvelle approche.

En soit, nous avions, certes, seulement 3 ou 4 heures de cours par jour ce qui permettait d’avoir le temps de visiter et profiter de la vie new-yorkaise.

Mais, nous avions aussi des « activités extra-scolaires » comme des événements de networking, des workshops pour apprendre à faire un CV américain ou encore, des cours gratuits au Learning Center Google !

Cependant, nous avons appris beaucoup de nouvelles choses et quand même bien travaillé ! En effet, la manière de d’enseigner et la pédagogie des professeurs n’est pas tout du tout la même aux États-Unis par rapport à la France. Par exemple, ce qui m’a le plus marqué : c’est qu’ils attendaient de nous beaucoup de participations pour échanger (voire même débattre librement) et animer le cours dans le but de connaître notre opinion et avoir un regard européen. C’est pour cela que j’ai trouvé assez intéressant de découvrir des matières « inédites » pour nous et de pouvoir poser nos questions ou faire de simples remarques en toute liberté.

American luxury X Bill d’arienzo

Au début, je pensais que je n’allais pas trop accrocher avec ce cours de peur que ça soit trop superficiel et trop axé pour les élèves concernées. Eh, bah, j’ai parlé trop vite ! Notre prof était un réel professionnel et passionné de son activité. Il nous a vraiment partagé toutes ses connaissances en essayant d’illustrer avec des exemples, de nos deux cultures, et de ses expériences auprès des marques de luxe internationales, pour être le plus parlant possible.

>> Il a d’ailleurs écrit un livre, Brand Management Strategies : Luxury and Mass Markets, que j’ai acheté car j’ai vraiment pris du plaisir à assister à son cours 🤓

Design thinking x martin dominguez ball

J’étais assez intriguée par le nom de ce cours ne sachant pas trop à quoi m’attendre. Finalement, le design thinking est une technique d’approche à la résolution de problèmes en mettant l’humain en facteur principal de la réflexion. C’est, en fait, une « tendance » très populaire aux États-Unis développée par l’université de Stanford, que l’on peut retrouver en France sous le nom de « marketing de l’innovation ». Nous avons donc découvert et appris les différentes étapes de ce processus pour le mettre en application en travaux de groupes.

Ensuite, arriva le jour « où tout a basculé » >> si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à aller (re)lire cet article ou encore celui-ci ⤵️

BACK HOME // ZOOM CLASS 

Nous avons donc continué, sans transition, nos cours en ligne sur Zoom ! Quand nous étions encore à New-York, c’était plutôt compliqué pour nos professeurs qui devaient revoir le cours pour l’adapter à un format différent.

Alors que pour nous, ça l’était plutôt une fois que nous étions de retour en France… Gérer ses cours à distance, c’est une chose, mais avec un décalage horaire, c’est autre chose ! Surtout que nous avions des projets de groupes à finir à ce moment-là .. Certains étaient toujours aux États-Unis, tandis que, d’autres été en train ou déjà rentrés en France … Comme l’a dit un jour, une grande personne qui se trouve également être mon amie :

If your think your life is hard, try to be a college student in 2020 – Sarah Zola

Après deux semaines de springbreak, nous avons attaqué la deuxième partie de ce semestre avec deux nouveaux professeurs pour deux nouveaux cours. J’avais un sentiment assez bizarre, car nous allions simplement avoir une relation virtuelle avec eux sans vraiment les rencontrer autre que par Zoom ou échanges de mails.

web & social media marketing X paul J. Bailo

Globalement, nous avons revu ce que nous avions déjà l’habitude d’apprendre, jusqu’à présent, en y intégrant quelques notions « américaines ». Le rythme de travail personnel était assez intense, car nous n’avions qu’un mois de « cours » pour cette deuxième partie donc beaucoup de rendus : business case écrits, mid-term project en vidéo ainsi qu’un final project avec un gros dossier à rendre et à présenter, lui aussi, en vidéo ! Je crois que je n’ai jamais fait autant de montages, mais je vais vous avouer un petit secret : j’ai kiffé faire cela, vraiment ! C’est sûr que ça demande plus de travail, car c’est un format différent et plutôt original, mais c’était surtout plus simple que de faire une présentation classique en visio … #tmtclesproblèmesdewifi

new targets & data management X Lilian AJayi Oré

Dans la continuité de Web & social media marketing, ce cours nous a offert l’opportunité d’approfondir des notions connues tel que les KPI et l’art d’utiliser Google Analytics. Notre prof nous a justement donné accès aux analytiques du site web de son organisation, donc c’était très concret et plus facile de comprendre Google Analytics et tous ses paramètres … Elle nous a aussi présenté plus en détails Google Ads et comment faire des campagnes optimales de SEM en fonction de la data choisie.

Bilan pédagogique …

Malgré l’arrivée inattendue de la pandémie, ce semestre d’échange a donc bien évidemment été chamboulé, mais c’est avant tout une expérience qui aura été d’autant plus enrichissante et qui restera mémorable.

Le but initial était d’« improve my english and my communication & marketing skills ». Je pense que c’est chose faite car, je suis beaucoup plus à l’aise à l’oral maintenant et que la « pédagogie américaine » incitant beaucoup à l’échange, l’expérience de « semestre d’échange » a pris tout son sens.


Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaires, je vous y répondrais avec plaisir !

Muxus,

Clara Speaks

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.